Blessures Courantes Liées À La Danse To Be Aware Of | Harlequin Floors

Votre panier est vide.

Home > Actualités et relations publiques > Blessures Courantes Liées À La Danse
Common Dance Injuries

Blessures Courantes Liées À La Danse

Quel que soit le style que vous pratiquez, la danse exige beaucoup de souplesse, de force et d’endurance. Les heures d’entraînement, les répétitions et les représentations peuvent être très exigeantes pour le corps d’un danseur, en particulier pour les muscles et les articulations du bas du corps.

Les blessures de danse ne sont donc pas rares chez les danseurs de tous les âges. Les entorses de la cheville, les spasmes du bas du dos et les blessures de l’articulation de la hanche figurent parmi les blessures liées à la danse les plus courantes. Cependant, les danseurs peuvent prendre des mesures pendant leur entraînement et dans leurs habitudes quotidiennes pour aider à prévenir les blessures.

Blessures les plus courantes liées à la danse

La nature exigeante de la danse peut entraîner des blessures à différentes parties du corps des danseurs. Les blessures les plus courantes se situent généralement dans la partie inférieure du corps, notamment le dos, les hanches, les pieds et les chevilles.

Entorse de la cheville

Les entorses de la cheville sont l’une des blessures graves les plus courantes liées à la danse. Elles se produisent souvent à la suite d’un étirement excessif des ligaments de la cheville en étirant l’articulation au-delà de son amplitude normale de mouvement. Les entorses de la cheville graves, ou qui ne bénéficient pas d’un traitement et d’un repos suffisants, peuvent provoquer des déchirures des ligaments de l’articulation.

Les danseurs souffrant d’une entorse de la cheville ressentent une douleur à l’intérieur et à l’extérieur de la cheville et, dans les cas les plus graves, présentent également un gonflement et des ecchymoses visibles.

Périostite tibiale

Les périostites tibiales se produisent souvent à la suite d’une contrainte exercée sur la jambe, et provoquent généralement une douleur et une sensibilité le long du tibia. Cela peut parfois se produire en dansant sur une surface dure, en sollicitant la jambe après une période d’inactivité ou en utilisant une mauvaise technique.

« Tendinite du gros orteil » (ténosynovite du long fléchisseur de l’hallux)

Communément appelée « tendinite du gros orteil », cette blessure de danse est le résultat d’une lésion du muscle des orteils, en particulier du gros orteil, causée par des exercices de pointes. La douleur peut se manifester le long de l’intérieur de la cheville et s’étendre sous le pied, ce qui peut donner l’impression que le gros orteil est coincé lorsqu’on pointe le pied.

Tendinite d’Achille

La tendinite d’Achille, qui résulte souvent d’une sollicitation excessive du tendon d’Achille lorsqu’on pointe le pied, provoque une inflammation à l’arrière de la cheville du danseur.

Cette blessure est plus fréquente chez les danseurs dont la technique est inadéquate ou qui s’entraînent trop. Les personnes souffrant de tendinite d’Achille peuvent ressentir une sensibilité et une douleur au-dessus du talon. Cette douleur semble souvent s’atténuer après un échauffement, mais elle peut s’aggraver en effectuant des sauts ou des pointes.

Hanche à ressaut

Les danseurs peuvent ressentir un claquement ou un bruit sec dans l’articulation de la hanche et une certaine sensibilité autour de cette zone. Ce bruit est provoqué par le déplacement d’un muscle ou d’un tendon sur l’os de la hanche lors d’une rotation externe, souvent lors de l’exécution de développés et de battements.

La hanche à ressaut est considérée comme une blessure à long terme et le traitement consiste généralement en des massages, des étirements et une physiothérapie axée sur le renforcement de la hanche et du tronc.

Déchirure du cartilage

De nombreuses parties du corps contiennent du cartilage, mais les danseurs sont plus susceptibles de subir des déchirures du cartilage autour des genoux, en particulier celui du ménisque. Le ménisque se trouve sous la rotule et peut être déchiré ou endommagé lors d’un mauvais atterrissage après un saut ou d’une torsion excessive du genou.

Les déchirures du ménisque peuvent provoquer des douleurs lors de l’extension du genou et des sauts.

Syndrome fémoro-patellaire

Également connue sous le nom de « genou du danseur », cette blessure peut être causée par un mauvais alignement de la rotule en raison d’un déséquilibre musculaire, de muscles ischiojambiers et de mollets tendus et de quadriceps faibles. Cela exerce une force répétitive sur la rotule qui provoque des douleurs dans l’articulation.

Le syndrome fémoro-patellaire se manifeste souvent lors de sauts ou de pliés exécutés avec une technique inappropriée. Les danseurs peuvent éprouver une douleur à l’avant du genou lorsqu’ils exécutent des sauts, plient le genou et montent des escaliers.

Fracture du danseur

La fracture du danseur est le nom donné à la fracture du 5e métatarse, l’os qui relie le petit orteil au milieu du pied. Cette fracture peut être causée par un roulement de la cheville lorsque le danseur est sur la pointe des pieds, ce qui provoque une douleur immédiate et un certain gonflement du pied. Cette blessure peut souvent guérir en quelques semaines, mais dans certains cas, elle peut nécessiter une intervention chirurgicale.

Tensions et spasmes lombaires

Les tensions dans le bas du dos du danseur sont dues à un mouvement fréquent d’inclinaison du bassin vers le bas et de cambrure du bas du dos. Ce mouvement comprime les articulations de la colonne vertébrale et exerce une pression excessive sur la région du bas du dos. Les tensions et les spasmes lombaires peuvent également résulter d’un déséquilibre musculaire entre les muscles dorsaux et abdominaux, et sont plus fréquents chez les danseurs qui ont une courbure dans le bas de la colonne vertébrale.

Le danseur peut sentir que ses muscles sont faibles ou tendus et il peut ressentir des spasmes en dansant ou au repos.

Prévention des blessures de danse

Un grand nombre de ces blessures courantes liées à la danse, en particulier celles qui résultent de tensions ou de mouvements répétitifs, peuvent être évitées grâce à de petits changements dans les mouvements de danse et les habitudes quotidiennes.

Portez toujours des chaussures et des vêtements appropriés pour la danse

Assurez-vous que vos pieds et vos articulations sont correctement soutenus pour votre style de danse, en changeant de chaussures si vous passez d’un style de danse ou d’un cours à un autre.

Faites toujours des exercices d’échauffement et de retour au calme avant et après l’entraînement

Étirez vos muscles endoloris à l’aide d’un rouleau de mousse. Cela aidera à prévenir les tensions musculaires et à réduire les douleurs musculaires d’apparition retardée, ce qui permettra de rester plus facilement en forme lors des entraînements ou des représentations des jours suivants.

Dansez sur un plancher adapté

Les planchers amortissants sont particulièrement reconnus pour réduire la pression sur les genoux, les jambes et les chevilles des danseurs, car ils absorbent l’énergie déployée lors des sauts et des jetés et en restituent une partie au danseur. Veillez également à danser sur un plancher offrant une bonne adhérence. Les différents styles de danse ont chacun leurs exigences en matière de plancher. Il est donc important de toujours utiliser le plancher adéquat, surtout si vous vous entraînez ou vous produisez pendant plusieurs heures d’affilée.

Acquérez de la force et de l’endurance

Pensez à mettre en œuvre des exercices qui travaillent la force et l’endurance dans toutes les parties du corps afin d’éviter les déséquilibres musculaires qui peuvent causer plusieurs des blessures les plus courantes liées à la danse.

Veillez à toujours utiliser la bonne technique

L’utilisation d’une technique adéquate lors des entraînements et des représentations peut aider à réduire les tensions inutiles sur les muscles et les articulations qui peuvent entraîner des blessures.

Résumé

Bien que les blessures de danse puissent toucher des danseurs de tous les âges et de tous les genres, les danseurs et les propriétaires de studios peuvent prendre des moyens pour aider à prévenir ces types de blessures.

Investir dans le bon plancher pour votre studio de danse professionnel ou votre studio de danse à domicile peut aider à soutenir les articulations et les muscles et à prévenir les blessures dues aux foulures, aux sauts et aux chutes.

Harlequin propose une gamme de planchers de danse conçus pour différents types de danse afin de garantir que tous les danseurs puissent s’entraîner et donner le meilleur d’eux-mêmes. Découvrez notre gamme de planchers amortissants et de planchers en vinyle de type Marley pour les studios et la collection Home Studio pour des exercices à la maison.

Share: